Consommation de tabac

Date de publication :

Télécharger cette fiche

L’essentiel

Comme en France, les enjeux liés au tabac sont particulièrement importants dans les Pays de la Loire, en raison de la fréquence élevée de son usage quotidien, dû à son extrême pouvoir addictif, et du poids considérable des conséquences du tabagisme sur la santé, souvent mal identifiées car survenant à moyen et long termes.

Au cours de la dernière décennie, la fréquence du tabagisme a augmenté de façon globale dans toutes les classes d’âge et plus rapidement dans les Pays de la Loire qu’au plan national. La région perd ainsi progressivement la situation favorable qui a longtemps été la sienne dans ce domaine. Si le tabagisme quotidien reste encore globalement un peu moins répandu dans la région (25 % des 15-75 ans vs 28 % en France), sa fréquence chez les jeunes de 17 ans dépasse désormais la moyenne nationale (36 % en Pays de la Loire vs 32 % en France), qui est elle-même l’une des plus élevées d’Europe .

En lien avec le moindre tabagisme qui l’a longtemps caractérisée, la plus faible morbimortalité régionale pour les pathologies fortement liées au tabac est en passe de disparaître, comme en témoigne le niveau proche de la moyenne nationale des admissions en affection de longue durée et des décès par cancer du poumon chez les hommes de la région âgés de moins de 65 ans. Chez les femmes, une forte hausse de la morbimortalité par cancer du poumon est également observée en Pays de la Loire comme en France.
Dans les années à venir, les conséquences du tabagisme sur la santé sont donc susceptibles de s’amplifier fortement dans la région, sauf si les Ligériens modifient rapidement leurs habitudes de consommation, car le sevrage est bénéfique à tout âge et offre un bénéfice rapide, notamment en matière de santé cardiovasculaire.
Il est trop tôt pour savoir si l’usage de la cigarette électronique, dont on connaît encore mal l’impact sur les habitudes tabagiques mais également sur la santé à long terme, pourra contribuer à ce bénéfice. Les questions qui se posent quant à une éventuelle évolution défavorable des indicateurs de santé mentale et la montée des risques psychosociaux au travail ne constituent pas des facteurs favorables au recul de la consommation de tabac. Mais le fait que 29 % de Ligériens fumeurs quotidiens déclarent vouloir arrêter de fumer dans les six prochains mois, doit être considéré comme un point d’appui essentiel aux politiques de prévention.

Quid

Auteurs
Sandrine David, Dr Anne Tallec
Financement
Étude cofinancée par l’Agence régionale de santé et le Conseil régional des Pays de la Loire. Réalisée en particulier à la demande de l’ARS, dans le cadre du Projet régional de santé 2018-2022
Citation suggérée
ORS Pays de la Loire. (2017). Consommation de tabac. In La santé des habitants des Pays de la Loire. pp. 275-281.

L’ORS autorise l’utilisation et la reproduction des informations présentées dans ce document, sous réserve de la mention des sources.
ORS Pays de la Loire • Tél. 02 51 86 05 60 • accueil@orspaysdelaloire.com