Diabète, surpoids et obésité

Date de publication :

Télécharger cette fiche

L’essentiel

Les données les plus récentes en matière d'affections métaboliques (diabète, surpoids et obésité) continuent de positionner les Pays de la Loire dans une situation relativement favorable par rapport à la moyenne nationale. Les enjeux régionaux dans ce domaine n'en demeurent pas moins importants au regard du nombre de Ligériens concernés par ces affections et leurs complications. On peut en effet estimer qu'actuellement, plus de 150 000 personnes sont prises en charge pour un diabète dans la région (environ 4 % de la population), et près d'un million de Ligériens de 15-75 ans présentent une surcharge pondérale (38 %), dont plus de 200 000 sont obèses.
Ces affections ont de nombreux impacts, tant sur la qualité de vie que sur l'état de santé des personnes atteintes, et pèsent ainsi de manière importante sur le système de soins, en ville principalement mais aussi en établissement de santé. En 2015, 3 600 Ligériens ont eu au moins un séjour à l'hôpital ayant pour diagnostic principal un diabète. Plus de 400 personnes diabétiques ont été hospitalisées pour un infarctus du myocarde en 2013, et plus de 800 l'ont été pour un accident vasculaire cérébral. Près de 1 000 personnes diabétiques ont été hospitalisées pour une plaie du pied, et près de 500 ont eu une amputation du membre inférieur. Enfin 40 % des Ligériens qui ont commencé en 2014 un traitement de suppléance pour une insuffisance rénale chronique terminale étaient diabétiques. En cohérence avec la moindre prévalence régionale du diabète en Pays de la Loire, ces recours hospitaliers y sont pour la plupart moins fréquents. Toutefois, des marges de progression perdurent dans le suivi des patients diabétiques, qui permettraient de faire reculer la fréquence de ces complications.
Les disparités sociales et économiques sont majeures dans ce domaine. Le diabète et la surcharge pondérale sont plus fréquents chez les hommes et augmentent avec l'âge, mais ils se distinguent surtout par un gradient socioéconomique particulièrement marqué. Dans la région, la part des enfants de 5-6 ans obèses est deux fois plus élevée parmi les classes sociales les moins favorisées. L'obésité est également deux fois plus fréquente chez les Ligériens de 15-75 ans ayant les plus faibles niveaux de diplômes.
Au sein de la région, la situation de la Sarthe, particulièrement préoccupante en matière de diabète, doit être distinguée de celle des autres départements. Le taux d'admissions en affection de longue durée (ALD) pour diabète y est le plus élevé des départements des Pays de la Loire, le taux de patients hospitalisés pour cette affection augmente, contrairement aux autres départements, et le taux de mortalité directement liée à cette affection s'est à peine réduit aux cours des dernières années. Ce constat pourrait notamment être rapproché d'indicateurs de pauvreté parmi les plus défavorables des départements des Pays de la Loire.
En termes de tendances évolutives, la situation régionale demeure préoccupante, avec une augmentation continue du nombre de personnes prises en charge pour un diabète : chaque année, près de 12 000 Ligériens sont ainsi nouvellement admis en ALD pour cette affection. Cette augmentation semble néanmoins marquer le pas depuis quelques années, suivant ainsi la tendance nationale. Au plan régional, cette tendance peut en partie être rapprochée d'une stabilisation de la prévalence de l'obésité (un des principaux facteurs de risque du diabète), autour de 8 % de la population depuis plus de 10 ans.
Dans les années qui viennent, l'amélioration progressive de la qualité du suivi biologique et clinique des personnes diabétiques, en lien notamment avec de nouvelles technologies médicales, et à un moindre degré, la chirurgie bariatrique, dont les indications resteront forcément limitées, est susceptible de limiter la charge de morbidité liée à ces affections métaboliques. Les efforts menés dans le champ de la prévention pourraient également y contribuer.
Toutefois, dans la prochaine décennie, en raison des niveaux élevés et croissants avec l'âge de la prévalence du diabète et de la surcharge pondérale, ces affections continueront de peser de façon de plus en plus importante sur la santé d'une population régionale en augmentation et vieillissante, et sur ses besoins de soins.

Quid

Auteurs
Dr Jean-François Buyck, Dr Anne Tallec
Financement
Étude cofinancée par l’Agence régionale de santé et le Conseil régional des Pays de la Loire. Réalisée en particulier à la demande de l’ARS, dans le cadre du Projet régional de santé 2018-2022
Citation suggérée
ORS Pays de la Loire. (2017). Diabète, surpoids et obésité. In La santé des habitants des Pays de la Loire. pp. 197-212.

L’ORS autorise l’utilisation et la reproduction des informations présentées dans ce document, sous réserve de la mention des sources.
ORS Pays de la Loire • Tél. 02 51 86 05 60 • accueil@orspaysdelaloire.com