Enjeux actuels et à venir liés aux infections

Date de publication :

Télécharger cette fiche

L’essentiel

Dans les Pays de la Loire comme dans le reste de la France, les infections sont responsables d'une morbidité et d'une mortalité relativement modérées par rapport à d’autres pathologies comme les cancers ou les maladies cardiovasculaires. Certains enjeux liés aux infections n'en demeurent pas moins importants, en lien notamment avec leur impact auprès de populations fragiles – personnes âgées notamment – et leur dynamique d'évolution.
L'émergence depuis plusieurs dizaines d’années de nouvelles souches de bactéries résistantes aux antibiotiques et notamment à certains traitements de dernier recours, est hautement préoccupante. Il est à craindre que d’ici 2050 les maladies infectieuses redeviennent l’une des premières causes de mortalité si la tendance en matière de résistance bactérienne se poursuit. Dans ce domaine, la situation régionale reste néanmoins un peu moins défavorable qu'au plan national, dans un contexte de plus faible consommation d’antibiotiques.
Certaines infections se manifestent par des événements épidémiques récurrents et/ou fréquents. C’est notamment le cas de la grippe et des autres pneumopathies infectieuses qui pèsent fortement sur les prises en charge hospitalières et sur la mortalité des personnes très âgées, en particulier en institution. Cet enjeu, déjà présent depuis de nombreuses années, reste néanmoins particulièrement fort dans un contexte régional marqué par le vieillissement de la population et un taux très élevé de personnes en Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).
La fréquence des infections sexuellement transmissibles (IST, hors VIH et hépatites), et plus particulièrement des infections à Chlamydia trachomatis, gonococcies, syphilis et lymphogranulomatoses vénériennes rectales, augmente de manière importante en France. Cette tendance est particulièrement marquée chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH), mais est également présente chez les hétérosexuels quel que soit leur sexe. Un des principaux risques de ces infections, essentiellement chez les femmes, est celui de l'infertilité, notamment lorsque l'infection n'est pas traitée ou l'est tardivement.
Plusieurs cas importés (voire plus rarement des cas autochtones) de maladies infectieuses ayant émergé à l’international ont été recensés au cours des dernières années en France. Pour la plupart de ces maladies, la probabilité d’une diffusion épidémique sur l'ensemble du territoire français est très faible. L’implantation récente et progressive du moustique-tigre en France – et notamment en Vendée depuis 2015 – pose néanmoins, et continuera de poser à l'avenir, la question de la maîtrise du risque infectieux lié aux arboviroses (dengue, chikungunya, maladie à virus zika).
Plus globalement et de façon prospective, un certain nombre de ces enjeux sont liés à des modifications sociétales, environnementales et climatiques (intensification des flux populationnels, des échanges de marchandises, concentration et urbanisation des populations, réchauffement climatique…) dont on peut difficilement penser que l'impact décroîtra dans les années à venir.

Quid

Auteurs
Dr Jean-François Buyck, Lise Mandigny, Dr Anne Tallec
avec la contribution du Dr Bruno Hubert (Cire Pays de la Loire, Santé publique France)
Financement
Étude cofinancée par l’Agence régionale de santé et le Conseil régional des Pays de la Loire. Réalisée en particulier à la demande de l’ARS, dans le cadre du Projet régional de santé 2018-2022
Citation suggérée
ORS Pays de la Loire. (2017). Enjeux actuels et à venir liés aux infections. In La santé des habitants des Pays de la Loire. pp. 261-272.

L’ORS autorise l’utilisation et la reproduction des informations présentées dans ce document, sous réserve de la mention des sources.
ORS Pays de la Loire • Tél. 02 51 86 05 60 • accueil@orspaysdelaloire.com