Définitions et sources

LEPTOSPIROSE

La leptospirose est une zoonose due à des bactéries du genre Leptospira. Ses principaux réservoirs sont les rongeurs, en particulier les rats, qui excrètent la bactérie dans les urines. Les leptospires survivent dans les milieux extérieurs (eaux douces, sols boueux), ce qui favorise la contamination. A l'origine, la leptospirose était surtout connue comme maladie professionnelle (des égoutiers, éleveurs, agriculteurs, vétérinaires, personnel des abattoirs). Grâce aux mesures de protection des salariés exposés (hygiène, vaccination), la majorité des cas sont désormais associés à des activités de loisirs.
La maladie est ainsi transmise à l'homme par contact avec une eau contaminée, essentiellement lors de la baignade en eau douce. La bactérie pénètre dans l'organisme par la peau (en présence de lésions cutanées) ou par les muqueuses. La maladie se manifeste sous différentes formes cliniques, pouvant aller d'un simple syndrome grippal, à des atteintes multiviscérales avec des signes hémorragiques, pouvant mener au décès dans 5 à 20 % des cas. Quelle que soit la forme de l’infection, la mise sous traitement antibiotique précoce améliore le pronostic.

LIBÉRAL - PROFESSIONNEL DE SANTÉ LIBÉRAL

Un professionnel de santé libéral exerce une activité libérale reconnue par l’assurance maladie, partielle ou exclusive. Un professionnel de santé qui effectue des remplacements dans un cabinet libéral n’est pas considéré comme ayant un exercice libéral (il ne dispose pas de feuilles de soins à son nom).

LIMITES DE QUALITÉ

Les limites de qualité sont des valeurs règlementaires fixées pour garantir la sécurité sanitaire du consommateur. Les limites de qualité des eaux brutes utilisées pour la production d’eau destinée à la consommation humaine portent sur une soixantaine de paramètres répartis en six catégories :
- les paramètres organoleptiques : coloration, odeur, turbidité, saveur,
- les paramètres physico-chimiques liés à la structure naturelle des eaux : température, PH, chlorures, sulfates, sodium,
- les substances indésirables : ammonium, baryum, carbone organique, nitrates, zinc, etc.,
- les substances toxiques : arsenic, cadmium, chrome, cyanures, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), mercure plomb, sélénium,
- les pesticides : par substances et leurs métabolites et au total,
- les paramètres microbiologiques : indicateurs de contamination fécale (Escherichia coli ; coliformes, entérocoques, salmonelles).