Actualité Mars Bleu

Cette année, le dispositif de communication a pour objectif d'inviter les femmes et les hommes à participer au programme de dépistage organisé dès l'âge de 50 ans, mais aussi d'inciter les personnes présentant un risque particulier à parler du dépistage avec leur médecin traitant.

 

Plus d'informations sur les sites :

Actualisation de nos rapports

Les nouveaux rapports Epidémiologie du cancer - Période 2008-2010, pour la Loire-Atlantique et pour la Vendée, sont disponibles sur notre site.

Actualités

  • Dernières publications du Registre


Vanier A, Leux C, Allioux C, Billon-Delacour S, Lombrail P, Molinié F. Are prognostic factors more favorable for breast cancer detected by organized screening than by opportunistic screening or clinical diagnosis? A study in Loire-Atlantique (France). Cancer Epidemiol. 2013 ;37:683-7.


Leclère B, Molinié F, Trétarre B, Stracci F, Daubisse-Marliac L, Colonna M. Trends in incidence of breast cancer among women under 40 in seven European countries: A GRELL cooperative study. Cancer Epidemiol. 2013 ;37:544-9.


Molinié F, Leux C, Delafosse P, Ayrault-Piault S, Arveux P, Woronoff AS, Guizard AV, Velten M, Ganry O, Bara S, Daubisse-Marliac L, Trétarre B. Waiting time disparities in breast cancer diagnosis and treatment: A population based study in France. The Breast. 2013 ;22:810-6.

Registre des cancers

Dernière mise à jour :  25/03/2014

Une association

L'association de loi 1901, dénommée Epidémiologie des Cancers en Pays de la Loire (EPIC-PL), a été fondée le 27 janvier 2000, pour fédérer les deux registres généraux de cancers de Loire-Atlantique (ARCLA) et de Vendée (AVEC).


Ce registre bi-départemental a l'originalité de couvrir une population importante d'environ 1,8 millions d'habitants représentant plus de la moitié de la région Pays de la Loire. Comme tous les autres registres français de cancers qualifiés par le Comité National des Registres (CNR), il appartient au réseau FRANCIM.

En savoir plus sur la vie associative du Registre...

Comment nous contacter ?

Une double mission : veille sanitaire et recherche

Confidentialité et information du patient

Le registre est autorisé par la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL) à recevoir toute information nominative d'ordre médicale pour l’enregistrement de routine (22/11/2000 N°900234).


Selon les recommandations de la CNIL, chaque patient doit être informé que son cancer peut être enregistré dans la base de données du Registre des cancers à des fins de recherche et dans la plus stricte confidentialité.


En savoir plus sur la confidentialité et l'information du patient...

 

Remerciements

Nous remercions nos financeurs ainsi que l'ensemble de nos partenaires publics et privés qui contribuent de façon essentielle au fonctionnement du registre, par la transmission d'informations.